Le médecin doit se trouver lui-même – La première étape de la guérison

Mar 29, 2019

11:30

Amphithéatre Rabelais

30min

Les médecins sont souvent appelés à soulager les personnes atteintes de leur maladie et à les soigner. L’incapacité de la médecine conventionnelle à « soigner » de manière adéquate un certain nombre de troubles de la santé tels que douleurs chroniques, les maladies inflammatoires et les maladies auto-immunes peut avoir contribué, dans une large mesure, à la montée en puissance des médecines complémentaires. Cet objectif des médecins ne sera possible que s’ils définissent au départ ce qu’est un patient. L’approche conventionnelle a consisté à aborder la maladie à partir de concepts physiques et matérialistes. Selon cette approche, toute maladie est physique. Même la médecine psychosomatique base l’origine de la maladie dans le cerveau. Les médecines complémentaires et en particulier des méthodes telles que l’acupuncture et l’ayurveda (entre autres), utilisent une approche holistique, qui fonde souvent l’origine de la maladie dans la psyché humaine. Sans une connaissance adéquate de ce qui constitue l’être humain, il est impossible d’obtenir de bons soins aux patients. Les médecines complémentaires approchent le patient d’un point de vue holistique et cherchent à rétablir un équilibre entre l’homme et son environnement. L’épigénétique démontre l’impact de la psyché / âme sur l’état de santé du corps humain et des maladies héréditaires, ce qui démontre que les facteurs de stress peuvent entraîner des modifications du fonctionnement génétique. Dans la médecine conventionnelle, de plus en plus d’éléments montrent la pertinence de cette approche holistique. Cela devrait conduire à considérer le traitement non pas comme une éradication de la maladie, mais comme une introduction à la santé. Grâce à ces solutions, les médecins du futur peuvent non seulement adopter une approche holistique de la médecine, mais aussi contribuer à la santé durable des individus et de la société. Pour que cela se produise, le médecin doit d’abord reconnaître cette portée, il doit donc d’abord trouver le véritable sens de son appel.

  • Chair: Pr. Simon BACON

    Concordia University

  • Dr. Lawrence Chukwudi NWABUDIKE

    MBBS, MRCP, PhD

    Institut National du Diabète, N.C. Paulescu, Bucarest, Roumanie

  • CONFERENCE EN ANGLAIS

  • SESSION IBTN

    International Behaviour Trials Network

Copyright 2018 MY WAY EVENT. All rights reserved